Former ou Déformer ?

" L’attitude professionnelle " : ça s’apprend et ça se comprend !

" L’attitude professionnelle " : ça s’apprend et ça se comprend !

Transmettre et expliquer les enjeux, les codes et comportements professionnels aux nouveaux talents pour faciliter leur intégration et leur engagement dans l’entreprise

Quelle entreprise n’a pas été confrontée dès l’arrivée de jeunes fraîchement embauchés, de stagiaires ou d’apprentis, à des comportements décalés, inappropriés, inadaptés à son mode de fonctionnement ou à sa culture ? Même si ces phénomènes ne sont que ponctuels et peu impactant dans certaines entreprises, dans d’autres, ils peuvent se révéler particulièrement fréquents, énergivores, chronophages et déstabilisants pour les managers et leurs équipes.

Un sujet préoccupant pour les dirigeants, qui leur coûte très cher

Lire la suite

Organisation apprenante et transformation numérique

Organisation apprenante et transformation numérique

éric mellet et denis cristol

L’organisation apprenante au regard du numérique

L’association SOL France  s’intéresse aux apprentissages organisationnels. Pourquoi et comment les organisations apprennent ? SOL France a engagé une recherche-action pour actualiser les apports fondamentaux de Peter Senge qui avait initié la création de l’association. Dans les années 90 Peter Senge professeur au MIT rédigeait un best-seller international " La cinquième discipline " . Dans ce livre, il montrait comment 5 disciplines façonnaient le devenir apprenant d’une organisation :

  • La vision
  • L’apprenance en équipe
  • La pensée systémique
  • Les modèles mentaux
  • La maîtrise personnelle

Mais entre les années 90 et aujourd’hui l’informatique n’avait pas une telle place. Le numérique s’est transformé d’outil en contexte. Le numérique est omniprésent. Si certains éditeurs de logiciels surjouent le pouvoir de leurs produits de transformer les organisations, SOL France a décidé d’en avoir le cœur net et d’explorer la réalité des pratiques. Pour cela une recherche a été initiée. Le design de celle-ci s’appuie sur les principes de l’organisation apprenante. C’est ainsi qu’un " chercheur-collectif " d’une trentaine de participants s’est créé et organisé pour étudier et rendre compte de leur impact dans la transformation des organisations. La digitalisation à ce titre en est sûrement l’un des facteurs majeurs dans ce que l’on observe aujourd’hui comme changements  d’organisations, de métiers et de pratiques.

Lire la suite

Formation : Innovons !

Formation : Innovons !

Philippe Perret

Entretien avec Philippe Perret Directeur Mobilités & Compétences du groupe ENGIE

Pour le groupe ENGIE, quels sont les principaux enjeux en matière de compétences et de formation professionnelle ?

Un peu plus des deux tiers des 160.000 emplois du groupe ENGIE à travers le monde sont des emplois techniques, et partout, le premier métier est celui des 45.000 techniciens de maintenance qui opèrent chez nos clients (entreprises, collectivités ou particuliers). Ce sont des métiers techniques en tension pour lesquels nous constatons une pénurie de ces compétences dans la plupart des pays. Il s’agit d’un enjeu fort d’attractivité et de rétention pour le groupe ENGIE.

Chez ENGIE, l’écosystème de la formation professionnelle repose sur deux piliers.  D’une part, une trentaine d’écoles des métiers réparties sur les différents continents, rattachés aux directions de formation des entités ; ces écoles concernent principalement les métiers techniques - dont celui de technicien de maintenance - et les métiers de la filière commerciale et clientèle. Et d’autre part, ENGIE University, l’université d’entreprise destinée à former les 45.000 managers du groupe dans le monde. Notre stratégie de devenir le leader de la transition Zéro-carbone dans le monde nous a amené à interroger les grandes tendances d’évolution des compétences nécessaires dans les différents métiers du groupe, au regard des enjeux posés par les technologies numériques et avec la perspective de construire les briques d’une école de la transition Zéro-carbone.

Lire la suite

Il faut réussir le passage à l'échelle !

Il faut réussir le passage à l'échelle !

Alexandra Lange

Bonjour Alexandra, pouvez-vous présenter votre entreprise et champ d’action ?

AG2R La Mondiale est un groupe, à la gouvernance paritaire et mutualiste de 10 000 collaborateurs qui protège 15 millions d’assurés et accompagne 1 entreprise sur 4. Nous sommes un acteur de 1er rang de l’assurance de personnes en France.  

Dans sa configuration actuelle, le groupe est le fruit de différents rapprochements opérés au cours des dix dernières années. Aujourd’hui, nous vivons une phase de transformation importante de tous nos métiers du fait de la révolution digitale, du maelstrom réglementaire, du contexte de taux durablement bas, voire négatifs et de l’arrivée de nouveaux concurrents. 

En ce qui me concerne, j’ai trois casquettes :

  • J’accompagne le top 200 des Cadres Dirigeants du groupe ;
  • je suis en charge du développement professionnel.
  • Je suis HRBP pour les équipes de la DRH

Lire la suite

Création d'alliances stratégiques avec les entreprises

Rencontre avec Christophe Yver, Directeur de la Formation Professionnelle et Continue au sein de l’EM Normandie. Dans cet entretien, il nous en dit plus sur la valeur ajoutée de l’offre de formation l’école sur un marché de plus en plus concurrentiel et régit par les réformes.

Quelques mots pour nous présenter l’EM Normandie et son positionnement sur le marché de la formation.

Créée en 1871, l’EM Normandie est l’une des plus anciennes écoles de management françaises. Aujourd’hui, nous sommes implantés sur 5 campus en France et à l’International : Caen, Le Havre, Paris, Dublin et Oxford. L’École est positionnée à la fois sur le marché de la formation initiale et sur celui de la formation continue.

Nous cultivons un réseau très étendu avec plus de 18 500 membres dans l’association des Alumnis répartis dans le monde entier et plus de 200 universités partenaires de l’École en France et à l’international.

Au niveau de la formation continue, nous proposons des offres en inter et intra-entreprise sur les campus de Caen, du Havre et de Paris. Nos produits intra sont co-construits avec les entreprises afin de proposer le modèle qui leur convient le mieux. Le produit phare en inter est le Programme Grande Ecole, délivré, en présentiel ou en E-learning. Sur ce format, l’École a été pionnière en proposant la possibilité de suivre l’ensemble du programme Grande Ecole à distance ou bien de choisir l’un des 6 blocs de compétences indépendamment selon les besoins.

Avec plus de 800 apprentis chaque année, l’EM Normandie est également la référence des écoles de management sur le segment de l’alternance.

En parallèle, nous avons deux instituts :

  • L’IPER, expert dans le domaine de la formation professionnelle maritime et portuaire en France et à l’International.
  • L’InsIDE, institut de l’entrepreneuriat qui délivre des formations sur cette thématique comme le lancement et le développement d’une startup. Il développe aussi une offre d’incubation pour les étudiants qui veulent créer leur entreprise. Le parcours complet d’accompagnement est proposé en complément des formations classiques.

Quelles sont les principales tendances qui marquent le marché de la formation continue et comment y répondez-vous ? 

Les tendances du marché sont indiscutablement influencées par la réforme de la formation professionnelle qui élargit les droits et permet un accompagnement plus adapté des stagiaires. Dorénavant, la façon de penser, de délivrer et d’évaluer les actions de formation va évoluer. Les organismes vont devoir innover pour exister sur un marché très concurrentiel.  

A l’EM Normandie nous avons entamé de grands chantiers, notamment sur la partie certification, et plus particulièrement sur la modularisation de nos programmes en blocs de compétences. Nous avons mené cette réflexion à la fois sur nos offres longues (en un ou 2 ans avec le Programme Grande École) mais également sur nos offres courtes. À ce niveau, un vrai travail d’ingénierie pédagogique est mobilisé à l’échelle de l’EM Normandie afin que les formations proposées soient en parfaite harmonie avec les besoins des entreprises, tant sur le plan des compétences que de l’optimisation du financement.

En ce qui concerne la qualité, le dernier audit DataDock a démontré une conformité de notre offre à 97% par rapport aux standards. Nous sommes désormais engagés dans une démarche de certification unique avec un organisme certificateur. À ce titre, nous disposons d’un service qualité interne afin de nous structurer et répondre aux exigences du référentiel national.

Aujourd’hui, la fédération des équipes pédagogiques et administratives se présente comme un axe fort pour mettre en place des formations pertinentes. Qu’en est-il ?

L’originalité de l’équipe pédagogique à l’EM Normandie est de marier formation continue et entrepreneuriat. Concrètement, nous avons créé un comité d’ingénierie pédagogique au sein duquel des parties administratives et enseignantes sont mobilisées dans le cadre des formations proposées. À titre d’exemple, lorsque nous intervenons en intra-entreprise, nous nous positionnons comme un organisme de formation externalisé au service de celles-ci. Nous les accompagnons dans une vraie relation partenariale. Ensemble, nous co-construisons et intégrons les services RH dans la réflexion du programme pour répondre au mieux aux besoins de notre partenaire et proposer la formation la plus appropriée.

Les soft skills occupent une place de plus en plus importante dans le monde professionnel. Comment intégrez-vous ce volet dans vos formations ?

Nous avons fait le choix d’intégrer ces compétences dans tous nos modules de formation plutôt que de proposer une formation spécifique. En complément, nous travaillons en collaboration avec le Parcours Carrière, le service de l’École dédié à l’insertion professionnelle, qui accompagne les stagiaires dans le cadre de leur mobilité en entreprise. Différents séminaires sont organisés autour de ces thématiques. Enfin, nous organisons des rencontres régulières avec nos anciens stagiaires afin de faire le point sur l’évolution de leur carrière et mesurer l’impact de nos formations

Qu’est-ce qui vous différencie sur un marché très concurrentiel ?

À l’EM Normandie, nous plaçons les alliances stratégiques et la mutualisation des compétences complémentaires au cœur de notre stratégie de développement. 

Dans cette optique, nous avons développé des partenariats nouveaux avec différentes écoles (Ingénieurs, graphisme...). À titre d’exemple, nous formons des ostéopathes équins, ce qui est plutôt original ! La présence internationale de l’École, son profil multi-campus et son corps professoral de haut niveau représentent une vraie opportunité d’acculturation et de progression pour nos stagiaires.

Et pour conclure ?

Le métier se spécialise et tend vers une expertise. Les organismes de formation doivent intégrer les acteurs de l’écosystème (branches professionnelles, collectivités, opérateurs de compétences, entreprise, etc.) dans leurs processus de construction d’action de formation pour être en phase avec les évolutions des métiers et les besoins des territoires.

À l’EM Normandie, nous avons la conviction que l’OF de demain est un partenaire au plus près des entreprises, de son territoire et non plus un simple prestataire de services.


Les articles relatifs à la formation