Former ou Déformer ?

L'excellence académique au service de la formation continue

L'excellence académique au service de la formation continue

Fortement ancrée sur son territoire et associée aux plus grands acteurs nationaux de la recherche, l’Université Côte d’Azur entend rayonner à une échelle européenne et internationale. Le point avec Hubert Lasserre, Directeur de la formation Continue de l’Université Côte d’Azur.

Lire la suite

Audencia Executive Education accompagne les talents dans la durée.

Audencia Executive Education accompagne les talents dans la durée.

Rencontre avec Makram Chemangui, Directeur Executive Education & MBAs au sein d’Audencia. Il revient pour nous sur la formation continue à destination des cadres en mettant l’accent sur l’approche déployée par Audencia.

Quelques mots pour replacer Audencia dans le paysage de la formation continue des cadres ?

Audencia dispose d’une offre globale de formation continue qui s’adresse aussi bien aux entreprises (formation sur mesure) qu’aux participants. Notre portefeuille d’offres couvre tous les niveaux de l’organisation : administrateurs, dirigeants d’entreprises, entrepreneurs, managers généralistes ou spécialisés.

Lire la suite

Quel avenir pour la formation des futurs professionnels RH ?

Quel avenir pour la formation des futurs professionnels RH ?

Quel est le périmètre RH au sein de l’IGS ?

L’école IGS-RH existe depuis 45 ans, ce qui en fait le pionnier de l’enseignement dans le domaine des RH. Aujourd’hui, l’école offre des diplômes avec un cycle Bachelor (Post-bac +3), un cycle Mastère (+5) et un Master of Science International HR (+5), avec trois campus à Lyon, Paris et Toulouse.

Lire la suite

La VAE dans tous ses états

La VAE dans tous ses états

Le 17 janvier 2002, la VAE nait. Expériences, compétences et savoirs enfin réunis. La main et l’esprit. Un triomphe espéré. Mais elle se heurte vite au réel. L’enfance est difficile. Les entreprises ne prennent pas le temps d’appréhender ce nouveau dispositif. Le corps professoral est sceptique. Les jurys peinent à se mobiliser. L’adolescence est tout autant tumultueuse. La VAE est écartée des grandes réformes mais elle se bat et refuse de succomber à la diplômite aiguë, cette terrible maladie tellement française.

Le 17 janvier 2020, la VAE devient majeure. Elle fête ses 18 ans et redresse la tête. C’est aujourd’hui. C’est l’âge de tous les possibles. Et elle entend le faire savoir.

Lire la suite

Les réseaux d'approvisionnement collaboratifs avec contrat de niveau de service

BBS possède une expertise en logistique se déclinant dans les programmes et les axes de recherche. Ci-dessous, un sujet novateur sur les chaines d’approvisionnement collaboratives par Prof. Abdelkader SBIHI, Doyen à BBS.

La concurrence commerciale et la mondialisation de l’économie menacent la survie des entreprises, d’où l’intérêt d’adopter des stratégies optimales permettant de réduire les coûts dont le transport en constitue l’une des principales charges et accroitre les rendements. De ce fait la mise en place de nouvelles méthodologies de gestion de la chaine d’approvisionnement s’avère nécessaire pour un objectif double :  (i) l’amélioration la performance financière et (ii) la performance  environnementale des entreprises. Les principaux freins à l’atteinte de ce double objectif résident dans l’absence de collaboration entre les différents acteurs de la chaîne logistique, le cloisonnement des services et dans le manque de performance des systèmes d’informations. C’est ainsi qu’une réflexion à l’échelle globale de la chaîne est plus efficace qu’une optimisation par fonction logistique prise séparément.

Formellement, le réseau de la chaîne d’approvisionnement avec des contrats régit les transactions entre les acteurs de la chaîne d’approvisionnement et utilise des incitations (pénalités/récompenses) pour que les décisions des membres de la chaîne d’approvisionnement soient cohérentes entre elles.

Nous nous focaliserons donc sur le concept de réseaux logistiques avec contrats de niveau de service (supply chain network with service level agreement ou SLA). Ce modèle considère les objectifs de tous les acteurs pour des solutions avantageuses/réalistes basées sur des décisions partagées au lieu de celles basées sur des décisions individuelles. Il s’agit de concevoir des politiques de collaboration qui maintiennent un niveau acceptable d’équité. Ceci permettra d’induire un comportement vertueux de la part des acteurs d’un point de vue de B to B. 

Or, le principal défi pour les gestionnaires de chaîne d’approvisionnement est la prévision de la demande des clients qui dépend de plusieurs paramètres et variables (revenus, marché, météo, saisons, législations chan-geantes...) : une mauvaise anticipation de cette demande peut engendrer une rupture ou un excédent de stock, la non-satisfaction de la demande des clients, un désordre dans l’organisation du transport et des pertes financières importantes.  En effet, plus on remonte dans la chaîne, plus la demande continue d’augmenter jusqu’au producteur qui percevra une hausse fallacieuse. On parle alors de demande en distorsion.

Par conséquent, un accord de coopération entre les dif-férents acteurs de la chaîne d’approvisionnent s’avère nécessaire afin de faire face à toutes ces perturbations. Cette approche de collaboration permettra le partage d’information entre les sites, la mutualisation des risques dues à l’incertitude des opérations, le contrôle des stocks et l’optimisation des transports. La collaboration dans une chaine d’approvisionnement commence, en effet, avec le consommateur et s’étend à travers l’entreprise au niveau de la planification, le réapprovisionnement, la production, le transport et enfin la livraison. 

Le conflit des intérêts entre différents acteurs et les objectifs opposés compliquent la collaboration entre différentes parties. L’intégration collaborative permettra alors de gérer/maîtriser cette complexité inhérente aux parties prenantes.

De ce fait, l’implémentation d’un système de récompense et de pénalité régi par des contrats de niveau de service est une solution pour faire face à cette complexité, permettant de satisfaire chaque acteur de la chaîne selon son propre niveau de service exigé ou souhaité.

 


Les articles relatifs à la formation